Afficher ou masquer le menu mobile
SaintéLyonActualitésLa SaintéLyon veut devenir un évènement éco-exemplaire

Conscients de cet enjeu majeur, les organisateurs ont entrepris dès 2006, en collaboration étroite avec leur partenaire, la Région Rhône-Alpes, une démarche de sensibilisation des participants, mais également une batterie d’actions concrètes visant à minimiser les nuisances inhérentes à la course, lutter contre les gaspillages de matière et d’énergie et inciter tous les coureurs à adopter des attitudes responsables envers l’environnement, ce qui est malheureusement est encore loin d’être le cas.

• Suppression des sacs plastiques et welcome bags
• Suppression des gobelets plastiques à usage unique et des bouteilles plastiques aux ravitaillements
• Mise à disposition de gobelets réutilisables consignés
• Suppression des bulletins d’inscription papiers et diminution progressive des supports imprimés au profit du digital
• Acheminement des participants sur les différents départ en navettes bus pour limiter la circulation automobile
• Limitation progressive du nombre d’équipes relais afin de limiter le nombre de voitures autour du parcours
• Mise en place entre les ravitaillements de poubelles à l’entrée des sentiers avec signalétique rétro-réfléchissante
• Collaboration avec l’association Aremacs pour la mise en place d’un tri sélectif sur les différents points d’accueil des coureurs.

L’association AREMACS crée en 2004 intervient sur la Saintélyon dans le cadre du marché événements éco-responsables mis en place par la Région Rhône Alpes pour accompagner les organisateurs dans une démarche plus respectueuse de notre environnement.
L’association mobilise plus 30 personnes pendant toute la durée de l’événement (3 jours). À l’aide d’un dispositif adapté, elle sensibilise les acteurs de l’événement et le public au tri sélectif, collecte et évacue les déchets vers les bennes de tri prévues, permettant de collecter et trier plusieurs m3 de déchets.

• Mise en place et passage systématique depuis 2008 d’une brigade verte les jours qui suivent l’épreuve afin de ramasser l’ensemble des déchets coureurs (encore bien trop nombreux) dans les sentiers et chemins
• Mise en place en 2015 d’une équipe de coureurs bénévoles Eco-run pour sensibiliser le coureur au respect des règles et éventuellement le sanctionner (disqualification avec prise du n° de dossard) en cas de non-respect de l’environnement

Vous profitez d’un environnement formidable : et si vous le laissiez intact !

Retour haut de page
Aller à la barre d’outils