Afficher ou masquer le menu mobile
SaintéLyonActualitésLe grand final de la Mizuno Relay Cup

 

 

Samedi 2 décembre, les 24 participants à la compétition avaient rendez-vous sur le stand de Mizuno au salon de la Saintélyon à la Halle Tony Garnier à Lyon. Les 8 équipes, au top de leur forme, en ont profité pour prendre quelques photos sous la fameuse arche d’arrivée et sur le stand du partenaire Petzl où ils ont pu recevoir en cadeau le tout dernier modèle de frontale que vous pouvez retrouver en cliquant ici

 

 

 

18h00, c’est le départ de Lyon en navette pour rejoindre la ligne de départ à Saint-Etienne. L’attente est souvent assez longue à Saint-Etienne avec un départ de course programmé à minuit. Pendant ce laps de temps, les 8 équipes ont pu profiter d’une Pasta Party privée ainsi que d’un espace réservé par Mizuno pour pouvoir se reposer (voire dormir pour certains).

Quelques minutes avant le départ, les 24 coureurs ont effectué un petit échauffement improvisé dans la salle, bien au chaud, encadré par Fabien Antolinos. Idéal pour préparer son corps à affronter les températures négatives !

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 23h30 quand les 8 coureurs du relais 1 prennent place dans le SAS de départ Mizuno. Les conditions météo sont très fraiches et la neige présente sur le parcours !

A minuit, le départ est donné et les premiers relayeurs se lancent sur les 28 premiers kilomètres de la Saintélyon. Dans le même temps, les relayeurs 2 et 3 rejoignent leurs points de départ, à Sainte-Catherine et à Soucieux.
Le parcours est difficile, il fait nuit, froid et il y a du verglas sur quelques portions. Mais les participants à la Mizuno Relay Cup sont motivés et malgré quelques chutes et petits bobos, toutes les équipes termineront cette SaintéLyon 2017 ! C’est la Team Daichi menée par la coach Aurélia Truel qui remporte cette Mizuno Relay Cup en effectuant les 72km en 6 h et 53 minutes.
 

 

Dimanche 3 décembre à 10 h, la remise des prix met fin à une belle aventure qui a débuté le 7 octobre dernier à Lyon.
S’il a parfois été compliqué de suivre les plans d’entrainement des coachs et d’affronter les mauvaises conditions météo, de fortes relations se sont créées lors de cette Mizuno Relay Cup.

 

 

 

 

Retour haut de page
Aller à la barre d’outils