Afficher ou masquer le menu mobile
SaintéLyonActualitésFabien Antolinos, et la lumière fut !

“C’est la course historique et populaire qui fait rêver beaucoup de monde. C’est LA course incontournable quand on est de la région et à faire et à refaire pour les trailers, car l’ambiance y est unique. Quand je gagne en 2008, ce fut une divine surprise et un commencement pour moi. Je n’avais jamais fait plus d’un marathon, donc c’était l’inconnu. Même si je m’étais bien entraîné, si je connaissais la course pour l’avoir couru en relais, je ne m’attendais pas à me retrouver en tête. J’ai tenu jusqu’au bout dans la souffrance, très heureux de gagner cette grande classique, au moment de l’arrivée de mon premier enfant, tout un symbole.
La SaintéLyon en solo , c’est vraiment quelque chose dont j’avais beaucoup entendu parler au club. C’est une super aventure à vivre.” 

 

Un conseil à donner aux coureurs pour bien se préparer ?
“ Etre relativement humble par rapport à la distance car même si la SaintéLyon est une course rapide, elle est exigeante. Ne pas partir trop vite, partir plutôt prudemment. Etre prudent sur la 1ere partie, se dire qu’on a le temps de remonter par la suite et en garder sous le pied pour les 22 km après Soucieu en Jarrest.”

 

Fabien sera présent sur cette édition 2017 de la SaintéLyon en tant que coach dans la team Mujin pour la Mizuno Relay Cup, et pourquoi pas revenir en solo l’an prochain, 10 ans après sa victoire…

Retour haut de page
Aller à la barre d’outils